fbpx

Pastel sous verre signé Van Caulaert

4 800,00

Description:

Portrait d’une élégante, ou « la dame en bleu ». Signé J. Van Caulaert (1897-1979), daté en caractères romains « XXV » (pour 1925)  France ou Belgique Dans un cadre doré à gradins, Sur un fond diapré, une femme en robe scintillante bleue écarte son étole. Portrait mondain par excellence, notre tableau s’inscrit dans les courants picturaux de l’immédiat après-guerre, quand les artistes renoncent aux classiques images héritées tant de Rigaud que de David. Ici, la pose et le vêtement répondent au traitement. Le fond, sans distinction ou réalité, n’est pas neutre, mais compose comme une « aura » tout autour du sujet. La lumière, étudiée par les Impressionnistes, n’est utilisée là que comme annexe pour enchanter l’ensemble. Le pastel, cette craie grasse maniée par des maîtres comme Perronneau ou La Tour, permet d’échapper à la ligne précise et claire, au profit d’une buée où les couleurs se fondent, contribuant à renforcer le merveilleux de l’œuvre. Si l’ensemble rappelle quelque peu celle de Van Dongen, d’ailleurs plus tardive, elle n’en a pas la préciosité un peu perverse, mais affiche une force sereine. D’origine belge, Jean-Dominique van Caulaert travaille auprès d’artistes de variétés, dans ce bouillonnement musical des années 20’ : il est l’illustrateur, parfois l’affichiste des vedettes de l’époque (Mistinguett, Joséphine Baker, Tino Rossi…), mais continue à peindre ses portraits de la société de son temps. L’élégante représentée porte une simple robe en lamé uni qui dégage les chevilles, et suggére le galbe de sa jambe, dans une harmonie de bleu. Elle est coiffée « à la garçonne » et ne porte qu’une paire de boucles d’oreille et une impressionnante bague, qui rehaussent par leur brillance l’azur de la composition. Celle-ci est mouvante, dans un déséquilibre qui suit le « flou » du dessin, comme si l’artiste nous présentait une action dans un univers lui-même incertain. Seule la figure du modèle, emprunt d’une certaine nostalgie, reste impassible, presque hiératique, et indifférente à ces glissements. Le peintre s’est concentré sur ce visage, marqué, d’une femme mûre, qui nous dit qu’en dépit de tout, le Temps n’a pas prise sur elle, même si tout bouge alentour, et qu’elle en accepte le côté finalement superficiel. A la fois hors et dans le Temps… Matière : Verre / Toile / Pastel Epoque : XXème siècle Retrait en magasin gratuit. Pour toutes livraisons, contactez-nous par téléphone ou mail pour un devis personnalisé.

Dimensions

HAUTEUR200 cm
LONGUEUR130 cm
PROFONDEUR3 cm
FrenchEnglish